Vestiges d’un corridor

Nous rénovons notre maison avec passion depuis plus de 30 ans. Cette maison est de style vernaculaire américa­in comme d’autres maisons anciennes de Danville et elle est riche d’histoire et de détails architecturaux. Nous l’avons complètement remise en état, isolée, refait l’isolation ainsi que les installations sanitaires et électriques, décapé les boiseries de pin ainsi que les planchers. Nous avons aussi essayé de garder autant que possible tout son caractère d’époque en trouvant des artisans de la région qui ont reproduit des moulures et autres détails tel que ceux d’origine. Nous travaillons constamment à améliorer et rendre son lustre d’antan à cette belle d’autrefois.
Pour cette  nouvelle production, j’expérimente avec l’ancien papier peint récupéré des murs du corridor de cette maison ancestrale. Ce papier texturé, vieilli et imparfait, de différentes teintes ocres m’a fourni un nouveau prétexte pour une série de natures mortes ludiques et colorées. J’ai utilisé, en plus de ces morceaux de papier peint, du papier de riz, de la peinture acrylique, des pochoirs et de l’encre de chine.

Remnants of a corridor
For more than 30 years, we have been renovating our country home. Like many others in Danville, it is American vernacular style and rich in architectural details and history. We have re-insulated the attic and the walls, renovated the kitchen and bathroom, stripped the painted woodwork and sanded the floors. Throughout, we have tried to preserve the house’s character, finding local craftsmen who reproduced original moldings and other building details.
For this series, I experimented with the old painted wallpaper that was recuperated while renovating the corridor walls of this ancestral home. This old and imperfect textured paper, of different shades of ocher, gave me a pretext for a new series of colored and playful still life works. Besides the wallpaper, I used rice paper, acrylic paint and china ink.

Publicités